Quand votre bébé tiendra-t-il son propre biberon ?

Nous croyons devoir prévenir nos visiteurs que :

  • nous gagnons de petites commissions pour la promotion des produits d'Amazon .
  • Ces dites commissions n'ont pas un impact sur le prix final du produit qui restera inchangeable bien évidemment .

Lorsque nous pensons aux étapes les plus importantes de la vie d’un bébé, nous pensons souvent aux grandes étapes sur lesquelles tout le monde s’interroge : ramper, faire ses nuits (alléluia), marcher, applaudir, dire son premier mot.

Mais parfois, ce sont les petites choses qui comptent.

        Un exemple concret : La première fois que votre bébé tient son propre biberon (ou tout autre objet – comme un anneau de dentition – que vous deviez tenir pour lui), vous réalisez à quel point cette main supplémentaire vous manque pour faire les choses.

        Cela peut changer la donne, vraiment. Mais ce n’est pas non plus une étape que tous les bébés atteindront sur le chemin d’autres étapes (comme tenir une tasse à l’âge adulte), et c’est bien ainsi.

Âge moyen pour atteindre cette étape

     Certains bébés peuvent tenir leur propre biberon vers l’âge de 6 mois. Cela ne veut pas dire qu’ils n’y parviendront pas plus tôt ou plus tard, mais l’écart est important.

     La moyenne se situe plutôt vers 8 ou 9 mois, lorsque les bébés ont la force et la motricité fine nécessaires pour tenir des objets (même un dans chaque main !) et les guider où ils veulent (comme vers leur bouche).

Une fourchette de 6 à 10 mois est donc tout à fait normale.

      Les bébés qui viennent de passer au biberon n’ont peut-être pas encore envie de le tenir, même si leur force et leur coordination le leur permettent techniquement.

      De même, les bébés qui s’intéressent davantage à la nourriture – ce qui est parfaitement normal, soit dit en passant – peuvent saisir le biberon plus tôt. Quand on veut, on peut, comme le dit le proverbe.

       Mais n’oubliez pas que cette étape n’est pas non plus nécessaire, ni même toujours bénéfique.

       Vers l’âge d’un an, vous voudrez sevrer votre bébé du biberon. Vous ne voudrez peut-être pas que votre petit s’attache trop à l’idée que le biberon lui appartient, pour que vous essayiez de le lui retirer quelques mois plus tard.

En résumé : Vous voudrez garder le contrôle de l’alimentation au biberon, même lorsqu’il pourra le tenir.

Signes que bébé est prêt à tenir son propre biberon

       Si votre bébé n’en est pas encore là, ne vous inquiétez pas : il n’y a probablement aucun problème de coordination. Chaque bébé est différent. Mais si vous observez ces signes, préparez-vous à applaudir de joie vos mains libres, car votre bébé est sur le point de tenir son biberon de façon indépendante (ou de boire dans une tasse, ce que vous pourriez commencer à encourager) :

– Votre petit peut s’asseoir tout seul ;

– En position assise, votre petit peut rester en équilibre tout en jouant avec un jouet à la main ;

– Votre bébé peut attraper des objets et les ramasser en position assise ;

– Votre bébé attrape la nourriture (adaptée à son âge) que vous lui tendez et la porte à sa bouche ;

– Votre bébé met une main ou les deux mains sur le biberon ou la tasse lorsque vous le nourrissez ;

Comment encourager votre bébé à tenir son propre biberon ?

Comme la plupart des parents le savent, bébé fait ce qu’il veut, quand il le veut et où il le veut.

Mais si vous cherchez à encourager votre petit à donner un coup de main à sa maman (littéralement), vous pouvez essayer de :

– Démontrer le mouvement de la main à la bouche en prenant des objets sécuritaires pour les bébés (comme les jouets de dentition) et en les amenant du sol à la bouche de bébé.

– Acheter des biberons ou des gobelets à poignée faciles à saisir (le bébé devra utiliser ses deux mains pour tenir le biberon, du moins au début) .

– Mettre ses mains sur le biberon et placer les vôtres par-dessus – puis guider le biberon jusqu’à sa bouche ;

        Passez beaucoup de temps à développer la force de votre bébé, par exemple en le mettant sur le ventre.

        Votre bébé doit s’asseoir tout seul avant de se nourrir, car il faut le faire en position plus verticale. Le temps passé sur le ventre l’aidera également à acquérir la force du tronc nécessaire à cette compétence, et vous pouvez aussi l’encourager à y parvenir en l’asseyant sur vos genoux.

       Mais aussi, réfléchissez bien si vous voulez que votre bébé tienne son propre biberon, pour les raisons que nous avons déjà évoquées.

        Le fait de laisser votre bébé se nourrir tout seul et de lui apprendre à tenir et à boire dans sa tasse (à bec ou normale) dans la chaise haute, tout en continuant à lui donner le biberon, est une autre façon d’encourager son indépendance et de lui enseigner des compétences.

Précautions à prendre lorsque vous abandonnez le contrôle du biberon

      C’est sans aucun doute un moment glorieux lorsque votre bébé peut se nourrir seul. Mais il n’est pas encore assez grand ni assez sage pour faire toujours les meilleurs choix, et vous ne devez pas le laisser se débrouiller tout seul.

Trois précautions à garder à l’esprit  :

– N’oubliez pas que le biberon sert à nourrir l’enfant, pas à le réconforter ou à l’endormir. Donner à votre bébé un biberon de lait (ou même du lait dans une tasse à bec) à tenir, puis passer à autre chose, peut ne pas être une pratique saine.

– Évitez de laisser votre petit dans son berceau avec un biberon. Même s’il est plus qu’heureux de boire jusqu’à ce qu’il s’endorme, ce n’est pas une bonne idée de l’emmener au pays des rêves avec un biberon dans la bouche. Le lait peut s’accumuler autour de ses dents et favoriser les caries à long terme et les étouffements à court terme.

– Nourrissez plutôt votre bébé peu avant de le mettre au lit (ou laissez-le faire sous votre surveillance), puis essuyez doucement ses gencives et ses dents pour éliminer le lait. Si vous avez vraiment du mal à le faire s’endormir sans tétine dans la bouche, installez une sucette.

       Si votre bébé ne peut pas encore tenir son propre biberon, résistez à la tentation d’utiliser n’importe quel objet pour maintenir le biberon dans sa bouche. Nous savons combien il est précieux d’avoir deux mains, mais ce n’est jamais une bonne idée de faire cela et de laisser le bébé sans surveillance. En plus de l’étouffement, cela l’expose à un risque accru de suralimentation.

        Laisser votre bébé dans son berceau avec un biberon et le faire tenir peut également augmenter le risque d’otite, surtout si votre bébé est couché.

Le bébé doit-il tenir son propre biberon ?

      Lorsque votre bébé tient son propre biberon, il démontre des aptitudes importantes, notamment le fait de « traverser la ligne médiane », c’est-à-dire de passer d’un côté du corps à l’autre avec une main ou un pied.

      Mais certains bébés, en particulier ceux qui sont nourris au sein, ne font jamais cela en tenant leur biberon, et ce n’est pas grave. Il existe d’autres moyens de développer et d’exercer cette compétence.

       Un bébé nourri au sein, par exemple, peut passer directement de l’allaitement à la consommation d’un verre par lui-même, ce qui fait appel à la même compétence, vers l’âge d’un an.

       Cela ne signifie pas qu’il n’avait pas cette compétence auparavant. D’autres tâches impliquent le franchissement de la ligne médiane, comme utiliser la main dominante pour ramasser un objet du côté non dominant du corps ou porter un jouet à la bouche.

A retenir

     Levez les deux mains en l’air comme si vous ne vous en souciiez pas – votre petit est en train de devenir un mangeur indépendant ! Bien sûr, vous voudrez probablement continuer à nourrir votre bébé la plupart du temps – pour le lien affectif, les câlins et la sécurité.

     Et manger de façon autonome est une compétence en soi bien plus importante que de tenir un biberon, d’autant que les jours du biberon sont comptés si votre enfant approche de l’âge d’un an.

      Mais si votre bébé démontre cette aptitude – entre 6 et 10 mois – n’hésitez pas à lui donner son biberon de temps en temps.

       Et si votre bébé ne montre pas de signes de la capacité à franchir la ligne médiane à l’âge d’un an, parlez-en à votre pédiatre. Il sera en mesure de répondre à vos questions et à vos inquiétudes.

Cet article est purement informatif. Il ne saurait remplacer les avis ou les conseils du médecin.

Cette article vous a-t-il été utile!
[Total: 0 Average: 0]